Association de malentendants et de devenus sourds des Bouches-du-Rhône

Get Adobe Flash player

SURDI13 insiste sur l'apprentissage de la lecture sur les lèvres encore appelée "lecture labiale" mais il s'agit en fait d'une lecture faciale.

Cette lecture est un moyen naturel de compensation chez les devenus sourds ou malentendants.

Les cours collectifs hebdomadaires de lecture sur les lèvres

A Aix :

Confirmés : Mardi 10h au ligoures salle 326

A Marseille 7ème,

Vendredi Matin M° Frais Vallon à l'Irips immeuble le Nautile av. de Frais Vallon
Contact : Jean Montialoux tel: 06 14 30 49 04

des groupes se mettent en place les mardis et vendredi matin à l'IRIPS au local (gratuit).
Inscrivez vous en téléphonant ces matins au 04 96 13 03 59

 

Conservation de la voix

Conférence sur le thème :

La parole, c'est la forme élaborée de la voix, c'est le mode de
communication le plus fréquemment utilisé, mais c'est vrai qu'il faut
penser également à la langue des signes qui est également un mode de
communication, plutôt pour les personnes qui sont sourdes de naissance.
Est un petit pourcentage de plus en plus petit dans la population, puisque
maintenant les enfants sont dépistés de plus en plus précocement, et que
nous avons même dans les surdités totales et les méningites la possibilité
des implants cochléaires.
Donc c'est vrai que la population actuellement est en général plutôt vers
l'oralisme, donc on utilise la parole.
La boucle audiophonatoire, c'est-à-dire votre voix va être contrôlée par
votre audition.
Vous avez tous les expériences cela vous le savait.
On va contrôler sa voix non seulement avec le retour auditif, mais pas
seulement. En effet, lorsqu'on parle, on s'écoute, mais c'est tout à fait
inconscient.
On va adapter sa voix en fonction de l'auditoire, la j'essaye de ralentir,
j'essaye de placer ma voix, ce que fera aussi un enseignant, ce que fera
une personne si elle sait que vous êtes malentendants, on va également
adapter sa voix à l'environnement, par exemple si on est au restaurant,
dans un milieu bruyant, tout cela se fait inconsciemment pour une
personne qui entend.
Or, lorsqu'on a un problème auditif, ce retour auditif ne va pas être bon, il
peut même être supprimé, ou bien il va être modifié.
Je vous disais qu'il n'y a pas que l'audition pour contrôler sa voix, mais
certaines personnes ne l'ont pas spontanément. On peut aussi contrôler
sa voix par des sensations physiques, ce qu'on appelle les sensations
somesthésiques , mais également les sensations kinesthésiques, on va
ressentir des vibrations au livre des cordes vocales, si on a un souffle
nasal, si on nasalise trop , est également au niveau du souffle de la
projection vocale. Cela se passe inconsciemment, mais c'est important,
parce que lorsqu'on a des retours auditifs on va pouvoir utiliser les
sensations d'une manière plus importante.
Mais cela demande, c'est vrai, une réflexion est un travail.
Pour les conséquences, sur la voix . Je ne vous parle que des
conséquences sur la voie des surdités arrivant après l'acquisition du
langage, on ne peut pas aborder de la même façon la voix si vous avez
maintenant une surdité, même si elle est ancienne, et la qualité de voix
d'une personne sourde de naissance et qui n'aurait pas été appareillé, ou
mal appareillée ,
les enfants qui ont un implant cochléaire très jeune ont une voix
absolument identique à la nôtre.
Vous ne vous rendez pas compte que la personne et malentendante. Mais
c'est vrai que les enfants avec une surdité à la naissance ou survenue très
précocement, avec un appareillage insuffisant ils ont des troubles de la
voix.
Je ne parle avec vous que des problèmes de surdité acquise, lorsque la
surdité s'aggrave avec l'âge.
Lorsqu'on a une surdités unilatérales, c'est-à-dire d'un seul côté, vous
n'aurez aucune modification de la voix.
Vous avez des difficultés de repérage spatial pour savoir d'où vient la voix,
vous serez gênés parfois dans un milieu bruyant, mais votre voix ne sera
jamais modifiée.
Le problème arrive lorsque la surdité est bilatérale. C'est ça le plus
important.
L'important c'est lorsque la surdité va s'installer lentement. Parce qu'à ce
moment-là, plus l'attaque progressive, et plus vous allez perdre l'habitude
de votre voix et vous n'allez pas vous en rendre compte.
C'est ce qui se passe dans la presbyacousie, c'est l'entourage qui va vous
dire de parler moins forts ou de parler plus fort , vous perdez l'habitude de
vous exprimer et d'avoir une voix bien placée.
C'est difficile parce que souvent, on dit, tu n'as qu'à écouter.
C'est très désagréable, et c'est votre entourage qui va vous alerter sur la
modification de votre voix.
Il ne faut pas généraliser, c'est vrai qu'il y a des gens qui n'auront jamais,
j'ai vu des gens avec une surdité profonde, qui était mal appareillée, et qui
n'ont pas de modification de la voix.
Donc il ne faut pas généraliser en disant que tout le monde aura une voix
perturbée. Mais c'est quand même assez fréquent. Pour que la voix se soit
altérée, il faut donc qu'on aie une surdité bilatérale, une surdité ancienne,
si demain il vous survient une surdité profonde, votre voix ne va pas se
modifier dans les six mois. Et il faut également surdité d'importance
moyenne, d'au moins 40 à 45 dB. Si vous avez par exemple une chanteuse
de toutes les personnes, souvent, même les personnes arrivées à mon
âge, moi j'ai une chute entre 20 et 30 dB, c'est à peu près classique, et
souvent une chute un peu plus important sur les aigus. On s'en aperçoit
lorsqu'on vous laisse un message à au téléphone avec des chiffres, et on
se demande comment faire la différence entre le six et 10.
Nous avons tous une auditions qui baissent de 20 dB à réglage.
Mais cela ne changera rien,
Les différentes caractéristiques de la voix.
Lorsqu'on parle de la voix, vous avez d'abord la hauteur, ce qui fait que
vous avez une voix aiguë ou ne voix grave. C'est pour ça que vous serez
aussi souvent moins gênés par les voix d'homme, parce que l'homme a
une voix grave, et ce sont souvent les fréquences qui sont le moins
perturbé.
Avec les modifications de la hauteur, le plus souvent, on va avoir une voix
aiguë, voire même une voix qui devient un peu criarde. On peut avoir
également démonté brutale sur certains phonèmes, et c'est là où ça va
faire.. Je pense à une personne que j'ai en rééducation où elle part vers le
haut et elle nasille pour les I
Comme dictionnaire.. C'est désagréable pour les gens qui vous entourent.
Tu as raison.. Cela n'a pas pas plus mon I
On aura aussi modification sur la hauteur, les consonnes sifflantes comme
S CH , on peut avoir aussi des montée"s brutale.
Soit on va se mettre à parler beaucoup plus fort, c'est ce qu'on appelle la
voix criarde et c'est vraiment assez désagréable.
Donc l'intensité est souvent augmentée, mais on a des cas aussi où
l'intensité est considérablement diminuée.. Et là on dit aux gens: articule,
on ne t'entend pas. Cela dépend du tempérament personnel de chacun,
des gens qui vont se renfermer, et ils vont donc marmonner
inconsciemment pour qu'on entende pas les troubles de l'articulation, et
les modifications.
D'autres au contraire, vont monter l'intensité pour qu'on les comprenne.
Ce qu'on rencontre le plus souvent ce sont plutôt des modifications
d'intensité, on va passer avec des fluctuations entre voix forte et voix
douce.
Et souvent avec une atténuation dans les finales. On trompe de la finale.
Comme pour dictionnaire.. On écrase à la fin, on diminue, et on ne se rend
pas compte.
On va dire : j'en ai di , au lieu de dire j'en ai dix , le s sera avalé.
C'est souvent vers les finales, chute
L'intensité c'est très important et on a du mal à le contrôler. Cela se fait
mais ce n'est pas spontané d'abord parce que vous ne vous en rendez pas
compte, seulement dans le regard de l'autre, alors vous allez le répéter
qu'on m'entend encore plus fort que le début et en continuant à chuter
sur la fin. Parce que c'est ça la difficulté c'est de maintenir la même
intensité.
Jamais une petite réserve, c'est à dire que lorsqu'on parle pas toujours la
même intensité. Certains au contraire mettront toujours la même
intensité et cela fait une voix monotone... On ne bouge plus les
fréquences, ni l'intensité, alors qu'en fait dans une conversation animée,
on monte, on baisse, on descend.
C'est cela la qualité, ce sont des petites choses qui rendent une voix
harmonieuse.
Ensuite, on a une autre caractéristique qui est le timbre. Le timbre, c'est
ce qui fait la couleur, un peu. Et on a rapidement une modification du
timbre parle fait qu'on va avoir du mal à gérer si c'est nasal..
Comme le o par la bouche, et le on par la bouche et le nez.
Lorsqu'on empêche qu'à son passe par le nez, on ferme la luette. D'abord,
en vieillissant il y a relâchement musculaire, il n'y a pas que les
abdominaux QU'on perd
du coup, même des personnes entendante et âgées qui ont parfois une
très bonne audition ont un relâchement articulatoire et UNE
NASALISATION
Chez vous vous pouvez travailler cette luette, pour éviter le souffle nasal,
c'est tout bête, on fait des répétitions avec que , et gue , vous voyez, vous
le forcez, et vous le sentez. Et dans ce cas-là vous sortez tout simplement
votre voile du palais.
Vous faites également travailler les muscles qui sont ici ce qui évitera le
relâchement du menton chez les dames./je me fais en accompagnant, et
pic .. Vous voyez, vous avez tout cela qui travaille, ça évitera également
d'aller se faire un petit lifting, c'est quelque chose que vous pouvez faire
très facilement chez vous, ce sont des petits exercices qui évitent.. Pour
tout le monde, pas que pour les malentendants.
Également on n'entend plus sa respiration, et c'est là où on risque
d'entendre votre respiration, on peut inconsciemment, on fait en sorte
que la respiration ne soit pas bruyant, et c'est vrai qu'avec une baisse
auditive on a souvent une respiration moins bien contrôlée.
Ça ne fait souvent penser aux enfants malentendants à qui il faut
apprendre à marcher, parce qu'ils traînent les pieds. Vous ne vous en
rendez pas compte mais si on lève les piéds , c'est grâce à l'audition.
La respiration c'est le même automatisme.. Je ne sais pas si vous avez
entendu parfois certains chanteurs, maintenant on chantonnait de micro
devant la bouche.. On n'entend plus les paroles on n'entend plus que la
respiration. J'ai envie de leur dire d'aller faire une rééducation.
C'est quelque chose qui peut arriver également avec une perte auditive.
Ensuite j'aborderai donc la mélodie, c'est un peu ce qui fait le rythme du
langage, lorsqu'on parle on n'a pas la même mélodie, comme par exemple
lorsqu'on parle à un bébé ou lorsqu'on fait une conférence. Et la mélodie
c'est cette variation au niveau du débit, on va plus vite, on ralentit, et on
risque d'avoir vraiment un trouble important.
On va parler trop vite ou trop lentement, ou parfois un peu trop saccadé,
métallique, ce sont des caractéristiques qu'on perd de manière très
importante avec l'audition. C'est quelque chose pour laquelle il faut que
vous soyez vigilants.
Il faut que vous soyez attentifs à ne pas avoir une voix trop aiguë, une
intensité assez adaptée, pas de voix nasillarde, et essayer cette mélodie
cette voix un peu chantante.. Il y a des gens quand on les écoute ma du
plaisir et d'autres, au bout de 10 minutes... Comme par exemple pour
quand même un prof à l'école et pourquoi d'autres on ne les aime pas.
Parce qu'on s'endort. C'est justement la mélodie qui fait varier, comme
certains acteurs qui ont une mélodie, qui ont une variation dans le dépit,
cela c'est vraiment la qualité de votre voix. Et an dernier, l'articulation.
Et c'est vrai que l'articulation, c'est ce qui va être si souvent modifié, mais
surtout je vous disais pour les consonnes tout à l'heure, M. Shlosser vous
avez mon ? vers les aiguës s ch , risque d'être modifié.
On peut avoir aussi un chuintement.
Mais attention, on a aussi des modifications, lorsqu'on porte un dentier .
Parce qu'on pose inconsciemment la langue sur les dents, c'est un repère
sensitif, et lorsque les gens portent un dentier, ils n'ont plus la possibilité
de contrôle.
Dans quelquefois lorsque j'entends des hommes politiques, je me dis où
ils ont mis des implants, où ils portent un dentier.
Il y a des gens qui viennent faire des rééducations notamment après la
pose d'un implant, justement pour apprendre à poser correctement leur
langue autrement ils zozottent .
Vous aurez aussi en articulation quelques difficultés dans les mots ou il y
a plusieurs consonnes, comme subvenir , on va avoir suvenir...
Augmentation aumentation , tout ce qui demande un effort articulatoire,
notamment au niveau des cordes vocales et des lèvres. Donc il faut
travailler la musculature des lèvres, simplement parce qu'on vieillit et que
c'est un muscle. Vous avez aussi le L , qui devient mouillé comme ie , si
vous voulez le faire il faut monter la langue, donc il faut que vous trouviez
des petites choses.
Moi j'aime beaucoup les vocalises du matin.
Vous faites gymnastique, après vous avez des abdominaux.
Alla allo , vous avez tous les baisers sonores, il faut penser à travailler vos
lèvres, travailler la musculature, ce sont des choses qui vous permettront
après de garder les sensations mêmes si vous n'avez pas le contrôle
auditif.
Une voix de qualité, c'est ce qui vous intéresse :
donc d'abord un bon contrôle audiophonatoire, ce qui veut dire à Bonn
appareillage, ce n'est pas toujours possible, le résultat n'est pas terrible...
Ou bien un implant cochléaire. Cela est important.
Je vous ai dit également que vous pouvez vous contrôler au niveau du
ressenti, tout ce qui est sensations, donc apprendre lorsque vous parlez,
pour vous entraîner chez vous et quand vous réciter quelque chose, vous
récitez un texte et vous essayez de sentir ce qui se passe dans votre gorge
qu'est-ce qui se passe dans votre poitrine, qu'est-ce qui se passe dans
votre ventre, dANS VOS JOUES , il faut essayer de se connaître.
Par exemple qui est difficile à contrôler, c'est : est-ce que vous dites que
ou gue .
Eh bien cela c'est la gorge,
il faut essayer de voir ce qui se passe au niveau du nez quand vous faites
le an
ces indications kinesthésiques sont pour moi très importante.
On peut aussi travailler en orthophonie, si votre entourage vous dit que
c'est désagréable que l'on vous entend mal ou que vous placez mal votre
voix, ce n'est pas la peine d'engueuler votre conjoint. C'est peut-être qu'il
n'a pas tort..
Il faut aller voir l'orthophoniste qui va vous dire vous avez une très belle
voix et votre conjoint devrait se faire appareiller, cela existe aussi.
C'est remettre en quelques séances, voir ce qui ne va pas, comment
replacer votre voix, comment reprendre plaisir, comment reprendre du
souffle.
C'est vraiment ce que j'appelle un travail, on vous renvoie l'ascenseur...
Ensuite bien tout simplement, parler.. Vous savez bien qu'il faut entretenir
toute fonction, donc il faut parler le plus possible. Or, lorsqu'on devient
malentendant on ne parle plus. Il faut parler beaucoup, vous devez
saouler votre entourage. C'est un exercice vous ne pouvait pas faire
autrement..
J'ai fait un voyage aux États-Unis il y a 20 ans avec des sourds, j'étais
saouléE , un voyage en car, je n'en pouvais plus.
Le dernier, je considère aussi qu'il faut chanter.
Avant d'y arriver, je vais vous dire, il faudrait tous les jours, vous prenez
un texte, que ce soit une poésie, que ce soit un texte de théâtre, et vous
vous faites votre théâtre. Parce que ce qu'on perd le plus c'est le souffle.
Vous projetez votre voix, c'est un exercice extrêmement important. Je
crois que tous les jours on devrait, vous êtes tous de la génération qui
connaît les fables de La Fontaine, donc pas de problème, les plus jeunes
n'ont pas appris cela.
Vous faites une lecture de textes à distance toujours en vous imaginant
que quelqu'un vous écoute à l'autre bout de la pièce. Et puis vous
chantez.. Ne me dites pas que vous chantez faut, on s'en fiche.
Vous travaillez votre souffle, la mélodie, articulation, et vous travaillez
toute la projection vocale. Pas que pour vous, tout le monde devrait
chanter, plus on vieillit plus on devrait chanter.
et avec tout cela vous continuerez à communique avec tout le monde,
voilà...
On va passer aux questions si on peut ramasser les petits papiers;;;
Donc effectivement, nous avons tous ces inquiétudes, on se dit qu'on
devrait aller voir une orthophoniste..
Non, attention, ce n'est pas une obligation, mais je crois qu'à partir d'un
moment où on vous fait trop de remarques, quelquefois, ou bien les gens
qui vous entourent, peux vous dire c'est trop fort ou ce n'est pas assez
fort.
Mais comme cette dame qui vient me voir c'est très désagréable elle part
surtout les aiguës, c'est vrai qu'il a suffi qu'on travaille quelques séances
pour qu'elles prennent conscience que le I partait et qu'elle nasille.
Quelquefois quatre ou cinq séances permettent de reprendre.
On va demander à Monique de venir faire son témoignage et on passe aux
questions après..
Nous sommes dans les temps de toute façon..
Monique, si tu peux venir ici, ou là , peu importe.
Je vais d'abord commencer par les mots clés.
Je vais d'abord me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas : je
m'appelle Monique , je suis sourd total depuis 32 ans et je ne m'entends
pas parler. J'ai traversé une période difficile
plus lentement//
la voix a commencé à se dégrader, je parlais trop fort, ou trop bas, j'avalai
certaines syllabes comme les FE VE , qui était dit de la même façon, au
niveau de la lecture labiale, je perdais ainsi la possibilité de communiquer
avec des autres. J'ai entamé alors la rééducation pour ma voix en
septembre 2006 , j'ai passé une visite chez un O.R.L. afin de vérifier l'état
de mes cordes vocales et une orthophoniste qui a fait ressortir les points..
Je n'ai pas l'habitude de parler avec des malentendants.
La position du corps, le souffle,, les consonnes vibratoires ve je , les
consonnes nasales, les syllabes gr , gne , la lecture d'un texte. La
rééducation a commencé par la recherche de la meilleure position, assise
sur une chaise, pas sur un fauteuil à cause des accoudoirs ou debout car
j'avais des problèmes d'équilibre.
La définition de vocabulaire, aigu, grave, la recherche de sensations
vibratoires, poitrine pour grave, tête pour aigu, avec détection des
anomalies ressenties au cours des exercices.
C'est sensations peuvent évoluer en cas de?
La séance commençait par des exercices de décontraction, mâchoires,
épaule , cou.
Tout d'abord, la voix changée, par exemple à la claire fontaine, qui m'a
permis de retrouver des sensations vibratoires et de faire un parallèle
avec les exercices proposés.
Les consonnes avec ou sans les voyelles, les vocalises avec les voyelles, a
r i ,
Aigu grave oubas fort , montante, descendante ou par paliers.
Lecture d'un texte en supprimant les consonnes.
Au royaume des nuages le soleil est roi, au royaume des orages le
tonnerre est roi.
Voici ce que ça donne sans les consonnes.
En mettant l'intonation avec le respect de la pose de ponctuation.
La rééducation m'a apporté une meilleure élocution, un débit de parole
facilitée. Je ne cherche plus mémo, la prise de parole en public et plus
toniques et moins monotone.
J'ai perdu la très mauvaise habitude de marmonner entre mes dents ce
qui doit se penser silencieusement.
Je ne rencontre peu de problèmes chez les commerçants, on ne sert ma
tranche de jambon ou d'aloyau, je n'ai plus besoin de confirmer avec des
signes de la main. Mais je peux encore perfectionner la voix murmurer,
exemple dans une église ou un musée. La différence entre les sons
graves..
L'intonation de la voix ,
Et la lecture des fables de La Fontaine que je ne peux pas voir...
Je ne peux pas les voir, ça m'a marqué.
Bah alors vous prenez Victor Hugo.
Quelques remarques, il met parfois difficile de moduler ma voix par
rapport au bruit ambiant. J'arrive parfois à lire sur le visage de mes
interlocuteurs que c'est inaudible.
Je me suis entouré d'un réseau de commerçants au courant de ma surdité
à qui je peux demander si c'est toujours compréhensible.
Il m'arrive qu'ils me disent de parler plus fort parce qu'il y a du bruit dans
le magasin.
Il y a aussi les voisins des amies , mais pas ceux de Surdi 13 car ils ont
perdu leurs repères de base et j'ai beaucoup de mal avec des
malentendants..
L'orthophoniste a un rôle important à jouer.
J'ai suivi de nombreuses séances pour la rééducation sur les lèvres. J'ai
toujours pensé que la rééducation de ma voix pouvait faire les deux, pour
reprendre par exemple sur la prononciation, mais la rééducation de la
voix, celles de la lecture sur les lèvres sont des rééducations à part
entières. On ne peut pas travailler les deux en même temps. Cela je ne le
pensais pas.
Je suis adhérente de Surdi 13, mon vécu des malentendants, ma vie de
professionnel et l'équilibre. Je mesure maintenant l'évolution depuis un
an. La communication c'est un échange entre la voix et l'audition, pour
moi l'audition c'est la lecture sur les lèvres, du jour où j'ai repris de
l'assurance avec la voix, la lecture labiale est redevenue plus aisée. Ça j'ai
un problème pour le dire.
Est-ce qu'on fait la liaison?
J'ai retrouvé le plaisir de dialoguer avec tout le monde, même avec des
personnes que je ne connais pas. À l'arrêt d'un bus, devant une vitrine
bien achalandée, devant un tableau au musée, et surtout celui de chanté,
c'est mon baromètre, si je chante, même faut, c'est que tout va pour le
mieux.
Merci de m'avoir écouté, je remercie aussi jean pour ses conseils. Les
Surdi 13 qui me donne comme ce soir l'occasion d'entraîner ma voix.
Un grand merci à Monique, pour ce témoignage
nous avons donc quelques questions .
Voilà une question ici
Mon entourage se plaint de ce que je parle trop fort, or il m'est à peu près
" impossible " de faire autrement.
On peut faire autrement mais c'est difficile parce que vous ne vous
contrôlez pas. Mais on peut toujours parler moins fort, mais c'est vrai que
ce ne doit plus être votre audition qui va contrôler votre voix, mais les
sensations. Il faut donc faire un travail où vous allez parler très fort et
vous allez essayer de sentir ce qui se passe dans votre poitrine de votre
gorge, ensuite parler très bas et voir la différence, et ensuite apprendre à
moduler.
Il faut donc sentir votre corps pour moduler.. C'est difficile, mais ce sont
vraiment les sensations physiques qui comptent.. Surtout dans le bruit,
c'est insupportables vous ne pouvez pas vous contrôler dans le bruit.
Une autre question : pourquoi est-ce que j'entends mieux les voix de
femmes alors que j'ai une perte importante des aigus ?
Je ne sais pas vous dire...
C'est vrai qu'en général ce sont les voix graves, même les enfants le
disent ils perçoivent mieux les voix de leur père.. Quand on écoute
téléphone on a du mal à comprendre les voix des petits enfants qui vous
parlent au téléphone, lorsqu'ils ont cinq ou six ans, on ne les comprend
pas parce que l'on pourrait très aigu et cela passe mal. Dans normalement
on a plus de mal à saisir des voix aiguës et dés voix grave, je ne
comprends pas pourquoi vous êtes inversés.
Je ne maîtrise pas le niveau de ma voix lorsque je commence à parler.
C'est ce qu'on appelle l'attaque,
on vous le dit. C'est encore le problème, il faudrait qu'au lieu que ce soit
un contrôle par le regard de l'autre, mais cela aussi ça compte, comme le
disait là d'un tout à l'heure c'est souvent le contenu qui fait qu'on modifie
notre façon de s'exprimer, par exemple lorsqu'on parle à un enfant;; si
vous voulez attaquer moins fort il faut vous entraîner chez vous, à ce
moment-là vous demander à une personne, vous attaquez naturellement
et si elle dit que c'est trop fort, vous attaquer moins fort et d'essayer de
trouver comment le ressentir pour partir assez fort .. C'est vraiment une
sensation du corps, vous ne pouvez pas faire autrement.
Une sensation de la poitrine mais également niveau de la mâchoire, la
dame vous a bien dit que l'orthophoniste et fait travailler toute la
décontraction de la mâchoire, cela est important que si vous partez
comme cela ça bloque.
Comme ça assez mou.
Je n'ai donc plus de contraction du d'affaissement, vous pouvez le
contrôler avec votre mâchoire votre coup. Il faut faire des essais tout
simplement..
Le problème avec les sons é et ai
Vous pouvez le contrôler, vous avez é ai I , souvent.
Dans le Midi on est tranquille parce que le parce que le un ou le in ,
mon oreille n'est pas du tout habitué à cela.
Par contre c'est vrai que vous pouvez contrôler le é et le ai avec
l'ouverture de la bouche. Il faut faire un travail avec l'ouverture des lèvres
I , ça tire
Vous avez une position pour i é ai .
Ce sont les exercices à faire devant la glace et il faut essayer de les
exagérer.
I é ai , j'exagère et après vous aller reprendre l'habitude vous les mettrez
dans un mot. Comme élève, et on exagère, il faut accentuer cette
articulation, c'est pour ça que c'est important de reprendre un travail
articulatoire devant la glace.
Vous allez dire, je me promène tous les jours
" il est parti dans la campagne" vous exagérait, vous vous regardez et
vous replacez votre articulation. Cela vous pouvait vraiment le faire.
Il existe des livres?
Non, vous vous observez, enfin je peux vous trouver les placements
articulatoires, il doit y avoir des schémas mais ça fait longtemps que j'ai
appris cela.
Peut-être que je pourrais vous en trouvez, je regarderai pour Surdi 13, ce
sera intéressant.
En schémas de lecture labiale vous avez le A et le AN , on accentue plus le
a
Il faut projeter, vous avez on an , c'est vrai qu'avec le schéma de lecture
labiale cela peut vous aider à refaire un travail articulatoire personnel.
Pour faire contrôler sa voix, faut-il demander un ordonnance à un orl
Pour faire contrôler chez un médecin, non.
Si vous allez chez un O.R.L. ou un phoniâtre qui va contrôler votre
voix,non
Si vous allez voir un médecin généraliste, me direz j'ai besoin d'un test de
audiophonatoire pour contrôler ma voix.
Il faut bien préciser qu'ils le fassent sur l'ordonnance à 100 %, parce que
c'est dans votre prise en charge surdité.
Après une rééducation, moi je dis toujours, pour ceux qui ont une surdité
assez importante, je trouve que l'idéal, si on ne vous dit rien dans
l'entourage, OK, pas de problème. Aussitôt que vous voyez vraiment que
les gens recommencent à tendre l'oreille, à vous regarder beaucoup,
demandez autour de vous .. Si on sent que la voix se détériore, à ce
moment-là je dis toujours qu'un petit recyclage de trois ou quatre séances
ça ne fait pas de mal.
J'ai suivi des enfants qui ont aujourd'hui la trentaine, je leur dis toujours
de retourner trois ou quatre séances par an pour refaire un recyclage.
Parce que comme pour cette dame qui est sourde depuis très longtemps il
y aura une détérioration.
Mais de refaire une mise à niveau c'est très intéressant.
Sauf que les orthophonistes sont débordés.
On en manque
Comment expliquez-vous que l'on puisse changer la fin de certains mots
alors qu'on n'en prend conscience lorsqu'on parle en entendants.
Comme subjecté et subjectifs.
Je ne suis pas sûre que ce soit dû à la surdité seulement.
Parce que lorsque je parle je ne m'entends pas parler, on entend après,
donc si je me trompe j'entendrai comme vous l'erreur, donc je ferai la
même erreur que vous.
Par exemple
Fatise au lieu de fatigue.
C'est quand j'aurais dit le mot que je n'entendais. Je ne crois pas que c'est
uniquement lié à la surdité. Cela peut venir d'une perte de confiance ou un
manque d'entraînement
Parce que votre cerveau
Je ne parle pas des surdités très tôt dans la vie de l'enfant, c'est par l'écrit
qu'on pourra finaliser les finesses articulatoires.
Mais lorsqu'on est devenu sourd soit à un âge avancé soit par un accident,
je ne pense pas que la modification des mots lorsqu'on parle viennent
directement de la surdité mais plutôt d'un problème d'équipements
d'entraînement ou perte de confiance.
Il faut savoir aussi qu'il y a des gens qui sont moins doués pour la parole,
lorsque vous avez été dyslexiques, une dyslexie auditive à un certain àage
peut réapparaître.
Avec le vieillissement on peut avoir ses petites difficultés qui reviennent
comme les inversions de syllabes, les sons qui vont sauter, et je dirais que
c'est plus parce qu'on vieillit et qu'on se contrôle moins
c'est donc plus cérébral que auditif.
La rééducation pour conserver sa voix, ou faut-il s'adresser? idem pour
l'articulation,
Madame avait bien dit que la rééducation de la voix ce n'est pas à faire en
même temps que la rééducation pour la lecture labiale. Lorsqu'on reçoit
quelqu'un qui veut faire les deux, quelquefois c'est même deux
orthophonistes qui vont faire les choses et sur des séances différentes.
Séparés pour les troubles de mémoire et les troubles auditifs, à une
séance on travaillera sur l'audition et à une autre séance on travaillera le
trouble neurologique.
Tandis que là pour travailler l'articulation et la voix c'est le même travail
et ce sont des orthophonistes.
Est-ce que vous pouvez préciser ce que vous appelez-LE retour auditif?
C'est la boucle audiophonatoire, c'est-à-dire que l'on entend ce qu'on dit,
et on maîtrise sa voix.
En réalité, lorsqu'on entend, on a à peine commencé de parler que le
cerveau a déjà contrôlé le niveau de l'intensité.
Donc, à chaque fois qu'on parle, on s'entend, mais inconsciemment..
Je repensais aux enfants en classe qui lisent , à haute voix, pourquoi
travail dont la lecture en classe? parce que cela s'apprend, ils apprennent
à s'écouter..
C'est ce réflexe qui se fait ensuite inconsciemment, mais si je dérape ou si
je fais une erreur d'articulatoire mon cerveau va immédiatement le
décoder et je vais me rectifier.
C'est cela le retour.
L'audition vous donne tout de suite les caractéristiques de la voix, vous le
connaissez pas là auteur l'intensité la mélodie le tempo, la boucle
audiophonatoire fera en sorte malgré tout que votre boisson mélodieuse.
Cela vient donc de l'oreille.
La dernière : avec une perte auditive de plus de 80 % depuis l'âge de 18
ans je parle sans aucun défaut, mais je n'ai jamais chanté juste,
pourquoi?
C'est tout à fait autre chose. Il y a des gens qui entendent très bien qui
chantent faux.
C'est un peu comme si vous me disiez, je n'ai pas de paralysie et je suis
incapable de dessiner.
Quand je dessine, on rigole beaucoup de moi.
À l'inverse j'ai un fils qui est exceptionnellement doué il en a fait son
métier, pourquoi a-t-il cela?
C'est une qualité, c'est en quelque sorte qualité cérébrale de pouvoir
redonner exactement la note qu'on entend. Et on sait qu'on chante faux.
Alors pourquoi y a-t-il des imitateurs aussi doués? je ne peux pas imiter la
voix de quelqu'un, et lorsqu'on entend certains imitateurs c'est
extraordinaire. C'est une qualité cérébrale, ils ont un petit dérangement à
mon avis.
Mais qu'on chante faux ou pas il faut chanter.
Je voudrais expliquer un petit test que j'ai fait.
On m'a reproché qu'on ne m'entende pas au téléphone, ou que j'avais la
voix aiguë et désagréable, alors j'ai enregistré des messages, je les ai
écoutés je voyais où ça n'allait pas et je refaisais le message..
Ça c'est génial.
Ça c'est intéressant, c'est vrai que si vous pouvez vous enregistrer, mais le
problème c'est que beaucoup de personnes malentendantes n'entendent
pas dans l'enregistrement.
Il n'y a rien de plus difficile que d'écouter des cassettes aux personnes
malentendantes.
Donc pour vous ce n'est pas toujours facile, vous allez peut-être entendre
si vous parlez assez fort mais vous aurez du mal à juger de votre qualité
vocale, parce que c'est très difficile de comprendre et d'entendre une
cassette.
Cela sert aussi à savoir si l'on parle bien.
Y a-t-il encore d'autres questions?
Monique, à part chanter, que je faisais lorsque j'entendais je sifflais
beaucoup et maintenant je n'arrive plus, tout le monde a essayé de
m'expliquer comment il fallait faire, je voudrais savoir si les possibilités?
J'ai beaucoup d'enfants sourds qu'ils veulent siffler, surtout les garçons,
et c'est vrai que ça leur est très difficile, alors j'ai deux petites filles qui
ont découvert qu'elles y arrivent en aspirant.
Après le vont se faire punir parce qu'on n'a pas le droit de siffler. Mais ce
n'est pas grave.
Il y a aussi d'autres raisons, c'est vrai qu'en vieillissant en a quand même
l'orbiculaire des lèvres qui est moins musclé et on perd le sifflement.
C'est une excellente rééducation, même si vous n'y arrivez pas il faut
essayer parce que vous allez travailler tout le mouvement. C'est vrai que
cela correspond à une position vieille musculature. On le fait aussi
lorsqu'on a des petits paralysies faciales, c'est ce qu'on demande aux
gens, d'essayer de siffler
Y a-t-il d'autres questions?
avant qu'on aille boire et manger quelque chose?
S'il vous plaît une question pratique : lorsqu'on habite dans un
appartement, dans une résidence, il est assez difficile d'avoir le courage
de faire des exercices que tous les appartements voisins entendront.
J'avoue que je ne suis pas capable de le faire, et même chez une
orthophoniste quand je sais que la salle d'attente les gens suivent mes
efforts, c'est peut-être prétentieux mais avez-vous un truc, il faut se
construire une cabine insonorisée chez soi?
C'est vrai que les orthophonistes, c'est parfois difficile parce qu'on ne peut
pas insonoriser la pièce et en plus aux lauriers pas le même retour et ce
serait embêtant.
Quand on le peut, on ne s'est contenté de rééducation vocale, on essaie de
les recevoir à des moments où il n'y a personne dans la salle d'attente.
Souvent, je recevais des gens qui revenaient pour des rééducations de
chant vocal, on le faisait le soir ou tôt le matin.. Maintenant, si vous
fermez bien la fenêtre,..
Moi je chante la fenêtre ouverte, pourtant je suis à la campagne mais on
entend..
Vous pouvez aussi aller chanter dans la campagne.
On vous prendra peut-être pour quelqu'un de dérangé , allez marcher à
Sainte-Victoire, il n'y a personne dans la semaine.
Moi je vous entendrai et je me dirais tiens, enfin quelqu'un qui chante...
On fera un petit écrit à ce propos, un compte-rendu de la conférence que
je vous soumettrai pour relecture..
Je pense que l'utilisation d'une boucle magnétique peut permettre de bien
entendre, parce qu'on reçoit bien les paroles et dans ces conditions, cela
peut être une très bonne rééducation.
D'autre part, en même temps la boucle magnétique permet d'entendre de
lire sur les lèvres, aux informations, pas pour un film étranger, mais c'est
vrai c'est une rééducation également.
Il faut parler et il faut chanter.
Je vous invite à changer d'étage, peut-être Fabienne est-ce que tu peux
t'occuper d'ouvrir la salle en bas?
Parce que j'ai les clés là-bas pour ouvrir la salle, donc on va changer de
lieu et moi je reste rangER un petit peu avec quelques-uns...
Cela passe par Internet, il répète avec un ordinateur il revient.
Ce n'est pas nouveau, ça fait longtemps qu'on le fait dans l'association.
Merci à vous ...

(lire le texte de J. GARRIC)

L'association organise des cours collectifs de "lecture labiale" toute l'année et dans les sections de province (et particulièrement à Aix et à Marseille).

Différentes associations en France organisent des stages ou WE : l'ARDDS organise également chaque été, (2ème quinzaine d'Août), deux stages d'une semaine chacun qui sont également une occasion de se retrouver entre malentendants.

Abonnez-vous à notre newsletter